Lien social

Les personnes accueillies dans les foyers de travailleurs migrants sont très souvent confrontées à de multiples exclusions et problématiques: le non-emploi ou encore des emplois sous-payés, difficultés d’accès aux soins de santé, isolement etc. Ces problématiques sont accentuées, amplifiées par les difficultés personnelles rencontrées au quotidien (l’illettrisme et l’analphabétisme, les ruptures familiales, drames personnels, endettement, ressources financières limitées …). Une situation qui isole dans un premier temps et qui cause une rupture sociale dans un second temps.

Pour Keur Kamer, la création du lien social passe par un ensemble de projets composites, qui s’appuient sur des rencontres avec les autres habitants du quartier. L’un des objectifs est de développer et promouvoir des événements pour la valorisation du savoir-faire des résidents des foyers de travailleurs migrants (art, dessins, sculpture, coiffure, couture, poterie, cordonnerie, bricolage…).

L’ensemble des projets développés par Keur Kamer contribuent chacun à sa manière à la création du lien social et la rupture de l’isolement.